DIY,  Produits pour la maison,  Santé

LES HUILES ESSENTIELLES : BRISER LES LÉGENDES ET « ON DIT » DU NET

Coucou les paillettes !

Aujourd’hui je vous retrouve pour aborder le thème des huiles essentielles car vous avez régulièrement de nombreuses questions. Je commence en douceur le sujet !

Respectez les conseils d’utilisation et les dosages de l’huile essentielle que vous souhaitez utiliser.

Référez-vous à des ouvrages sérieux, ou à un aromathérapeuthe

Voici quelques exemples de livres riches en informations fiables :

  • “la bible des huiles essentielles”
  • “Le grand guide de l’aromathérapie”
  • “Soigner ses enfants avec les huiles essentielles”
  • “Mes 1000 ordonnances huiles essentielles”

Les différents usages des huiles essentielles possibles :

  1. Application cutannée
  2. Cosmétiques
  3. Diffusion athmosphérique
  4. Bains
  5. Voie buccale (Per os)
  6. Cuisine
  7. Parfumerie
  8. Soins du visage
  9. Soins du corps
  10. Soins des cheveux
  11. Voie olfactive
  12. Soins des ongles
  13. Soins de la bouche
  14. Usage vétérinaie
  15. Usage domestique (ménage) et jardin
  16. Utilisation en saponification à froid (fabrication de savon à froid)

Les idées reçues :

Les idées reçues ont la dent dure avec les huiles essentielles pour la simple et bonne raison que beaucoup de fausses informations circulent sur le net. Il y a des précautions à prendre avec ce type de produit car tout ce qui vient de la nature n’est pas forcément “doux” et sans danger. Le soucis est que le mieux est l’ennemi du bien : trop de précautions font peur, et engendrent des craintes. Il y a aussi des façons de les utiler : ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas missibles dans l’eau qu’elles ne sont pas utilisable par exemple dans un bain ! Exemple 1 : Pour utiliser une huile essentielle dans une solution aqueuse, il suffira simplement de faire usage d’un dispersant ou d’un support de dilution. Exemple 2 : Les huiles essentielles ne seraient plus efficaces passé 30 degrés ce qui est faux. La tea tree par exemple, conserve ses propriétés jusqu’à 60 degrés. Exemple 3 : Elles seraient neurotoxiques … Comme tous produits, il faut être attentif aux précautions d’utilisation. Certaines huiles essentielles ne sont pas recommandées aux femmes allaitantes, aux bébés, jeunes enfants, asthmatiques, et autres personnes porteurs de pathologie. Cela ne veut pas dire que ces personnes n’ont plus du tout le droit à l’usage des huiles essentielles ! Pour exemple, l’huile essentielle de Ravinstara n’est pas compatible avec une personne asthmatique alors que l’on pourra utiliser de la tea tree pour une mycose enceinte de 5 mois ou sur un bébé de 6 mois !

Les huiles essentielles dans les produits ménagers :

Avec les huiles essentielles, vous êtes sûres de retrouver la véritable odeur de la Lavande ou de l’Orange douce, gardons en tête que ce n’est que le bonus et non pas l’objectif principal de cet usage. Ce charme olfactif ne doit pas faire perdre de vue la puissance des huiles essentielles. Gardez en mémoire qu’il faut environ 40 kg de plantes pour obtenir une goutte d’huile essentielle. C’est dire si elles sont concentrées en principes actifs. Les huiles essentielles sont composées de tous les pouvoirs de la plante, c’est pourquoi ils sont multiples. Alors que le Tea Tree (arbre à thé) n’a pas son pareil pour lutter contre les moisissures, il est aussi antiacarien, antiseptique et désodorisant. L’huile essentielle de citron est aussi très efficace pour désodoriser, même si elle ne laisse aucun répit aux bactéries. On l’aime beaucoup dans la salle de bain, et en particulier dans les WC. Tout aussi antibactérien, l’Eucalyptus radié est redoutable contre les virus donc si la grippe ou une gastroentérite traine dans le coin, elle sera votre amie !) , et éloigne les insectes. Pas autant que la Citronnelle, qui détruit aussi les odeurs… Vous voyez, les huiles essentielles sont multi-usages. C’est aussi pour ça qu’on les emploie surtout dans notre pharmacie, dans nos produits de beauté, même pour maigrir et parfois en cuisine(orange, cannelle…) On adore aussi les glisser dans nos produits ménagers faits-maison, qui ont détrôné l’eau de Javel et autres produits du commerce polluants et si chers.

Quelles huiles essentielles dans ma lessive maison ?

  • Lavande vraie : antibactérienne, elle respectera la peau de bébé car elle lutte contre l’eczéma.
  • Citron : antiseptique à large spectre, blanchissante, et purifiante
  • Tea tree : antibactérien large spectre, virucide
  • Comment l’intégrer à la lessive ? (attention nous sommes dans le cas des 3 HE mentionnées ci-dessus)

Il y a trois façons :

  1. L’incorporer à votre lessive maison devenue froide à raison de 30 gouttes pour 1L, puis mixer de nouveau
  2. Sur votre dose de lessive : 3 gouttes si vous avez un bébé de moins de 3 mois à la maison ou si vous êtes enceinte de moins de 3 mois. 5 à 10 gouttes dans le cas inverse.
  3. Si vous utilisez l’Ecoegg ou un équivalent, il suffira de mettre vos gouttes d’HE sur une cuillère à soupe de bicarbonate.

LES HUILES ESSENTIELLES ET L’ENVIRONNEMENT ?

L’utilisation ou la culture de certaines d’entre elles (ne pas tout mettre dans le même panier, ce n’est pas le cas de toutes) peut même être dangereuse pour l’environnement ! Découvrez quelques conseils pour utiliser les huiles essentielles sans danger pour la planète.Ce n’est pas une raison de bannir les huiles essentielles de son quotidien ! On peut les utiliser avec raison et notre empreinte écologique ne sera que modérée.Pour produire un flacon d’huile essentielle, on a parfois besoin de quantités impressionnantes de plantes. Ainsi, pour produire 1 litre d’huile essentielle de rose de Damas, on a besoin de 4.000 kg de pétales, soit un champ entier !Ainsi, la tendance des huiles essentielles conduit à certaines pratiques néfastes pour l’environnement : la cueillette sauvage menace certaines plantes en Europe de l’Est, et les monocultures intensives de plantes sont privilégiées au détriment des plantes vivrières dans les pays exotiques…Bien entendu, on privilégie les huiles essentielles bio : on sait qu’aucun pesticide ni engrais chimique de synthèse ne sera utilisé.

Astuces :

  • On préfère les huiles essentielles locales : on essaie de trouver des alternatives locales aux essences exotiques et on guette le logo AB (agriculture bio française) sur les flacons.
  • Si on doit acheter une huile essentielle exotique, on essaie de s’assurer qu’elle a été cultivée et fabriquée dans de bonnes conditions (privilégier l’agriculture paysanne et le commerce équitable).
  • On peut faire confiance aux marques suivantes pour leur engagement : Florame, Ladrôme, Huiles essentielles de St-Hilaire, Pranarôme et La Compagnie des Sens.
  • On peut aussi utiliser les HE de façon consciente : on évite d’en acheter compulsivement et on finit les flacons entamés. On évite aussi d’acheter une huile essentielle dont on n’utilisera que quelques gouttes (ou on mutualise avec les voisins et les amis).
  • N’utiliser que pour les lessives de couches et non pas toutes les lessives car elles ne necessite pas toute une désinfection.
  • Sachez que lorsque vous voyez une recette avec un Huile essentielle, il est souvent possible de la remplacer par une autre. Regardez dans vos placards avant d’en acheter une autre.
  • Un seul mot d’ordre : la dilution ! Il est inutile de mettre beaucoup de gouttes ! Rappelez-vous toujours qu’elles sont concentrées !

Jespère avoir apporté des réponses à vos questions !

Maternellement vôtre,

Ecomaman

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *