Grossesse,  Lifestyle,  Maternité,  Mon Journal de grossesse,  Séjour maternité / Accouchement

ACCOUCHEMENT SOUS PÉRIDURALE – POURQUOI JE NE SUIS PAS LA MODE DE L’ACCOUCHEMENT PHYSIOLOGIQUE

Bonjour à toutes !

Oui, aujourd’hui je m’adresse surtout aux femmes … Que cela soit sur les blog de mamans naturelles (comme moi), ou encore des youtubeuses on ne parle que de cela : l’accouchement physiologique. J’entends partout : « Moi aussi je veux être forte comme ma mère et ma grand-mère » ou encore « je suis contre les médicaments » mais qui en prendront tout de même si elles sont malades comme des chiens. Un peu comme les vaccins j’ai l’impression que cette intervention a été mystifiée, diabolisée et beaucoup décriée à tord.

C’est quoi d’abord une péridurale ?

On va rentrer dans le vif du sujet, la péridurale est une anesthésie locale pratiquée en cours d’accouchement pour toutes les femmes qui désirent éviter d’enfanter dans la douleur. Elle correspond à l’injection d’un produit autour de la dure-mère (d’où son nom « péri-durale »), enveloppe du système nerveux central. Seuls les nerfs qui innervent le petit bassin sont endormis.

En gros, quand vous êtes suffisamment ouverte : 3doigts, l’anesthésiste-reanimateur débarque et vous fait une injection dans le dos qui est indolore car il encore l’endroit ou il pique. Donc on se détend, l’aiguille est longue oui, mais sincèrement à ce moment là c’est le cadet de vos soucis et surtout vous n’avez pas mal dans la plupart des cas.

Sachez également qu’il faut arrêter de vous croire inférieur à celles qui n’en demandent pas, certaines ont la fâcheuse tendance à vous faire culpabiliser en se prônant meilleure mère limite que vous; vous comprenez, elles, elles arrivent à tenir la douleur et pas vous … Vous êtes nulles (oui oui j’ai eu ce genre de réflexions).

Pour préparer ce moment là, aux alentours des 7 mois vous aurez rendez-vous avec un anesthésiste qui évalue « votre candidature » à cet acte qui peu avoir des contre-indications. Oui, on ne fait pas n’importe quoi. Le jour J, il est très préférable d’avoir avec vous votre dernière prise de sang afin que l’équipe médicale vérifie votre taux de plaquettes. Si celui-ci est trop bas, on ne prendra pas le risque de vous la poser.

Les contre-indications

  • fièvre
  • infection au dos
  • troubles de la coagulation
  • maladies neurologiques etc …

Les Avantages

La péridurale permet un accouchement plus harmonieux, moins fatigant, et facilite l’accès du père en salle d’accouchement.
Pour ma part elle m’a permise d’être consciente et plus efficace : tous les muscles fonctionnent, seule la transmission de la douleur est stoppée.
La récupération est plus rapide, on peu être debout quatre à cinq heures après la naissance.

Mon expérience

Mon premier accouchement a été effectué sous péridurale et la douleur s’en est allé très rapidement. Je crois que j’ai béni l’anesthésiste car la douleur était insupportable et je ne réussissais pas à la gérer. J’ai pu me reposer de minuit à 7h du matin ou j’ai poussé efficacement, j’ai bien senti ce que je faisais, je n’avais simplement pas la douleur. J’ai eu 3 points de sutures sur les petites lèvres, donc rien de fou.

Mon second accouchement … La péridurale a été a peine posé que bébé est descendu d’un coup. Donc pas le temps qu’elle fasse son effet. Tout est allé trop vite même l’équipe médicale n’a pas compris. Cet accouchement a été beaucoup plus éprouvant, fatiguant et éreintant. Gérer la douleur, les poussées, et la fatigue ont été pour moi compliqué sur le moment. J’ai moins bien repris mes esprits après cet accouchement.

Les risques

Je sais que vous attendiez cela … Et je vais tordre le cou aux idées reçues immédiatement. Il peut y avoir des effets secondaires, comme tout acte médical, mais la plupart sont bénins. Les accidents graves sont extrêmement rares.
Des complications, très rares, peuvent être dues à une inflammation des tissus lésés par l’injection ou une infection par un germe hospitalier. Le produit injecté peut également provoquer des allergies ou une intolérance.
Parfois, après une injection péridurale, une petite inflammation des méninges persiste ce qui entraîne des douleurs lors de l’étirement du dos. Ce phénomène disparaît en quelques mois.
Quant au risque de paralysie fréquemment craint, il est le fruit d’une idée reçue :
l’injection péridurale se fait autour, et pas dans la moelle. Rester paralysée nécessiterait une destruction de la moelle épinière ou d’un grand nombre de nerf : c’est impensable avec les techniques utilisées ou alors l’anesthésiste doit changer de boulot …

En bref …

Pour ma part souffrir alors qu’il existe des alternatives n’est pas concevable. Je souhaite avoir toute ma tête au moment de la venue au monde de mon enfant. La douleur sécrète une hormone aussi puissante que la morphine et vous plonge dans un état second. Je ne suis pas fan de cet état.

Après bien entendu, ce post n’est que mon humble avis, mon vécu, chaque personne vit la douleur différemment, et l’appréhende comme elle le peu.

Alors que tu ai décidés ou non d’adopter la péridurale tu es une femme forte car enfanter n’est pas de tout repos et il n’y a pas de meilleure manière de donner la vie que selon ta vision, ton envie, ton besoin ou la nécessité sur le moment (par exemple césarienne). Il n’y a pas de course, ni de concours à la « maman la plus forte ». Donner la vie n’est pas un jeu.

A très vite !

Maternellement votre

Ecomaman

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments

  • Judith

    Completement d accord chacun son choix y a aucun jugement à faire et ceux qui connaissent la douleur le savent 😉 Juste une chose a dire qui pour moi a pesé dans la balance, la peridurale touche aussi le bebe qui du coup sort un peu shooté…
    Apres chacun sa maniere de vouloir vivre ou pas la douleur selon son vecu et ses croyances 🙂

    • Ecomaman

      Tout à fait. Alors la péridurale reste concentré principalement en local, elle endort le nerf tout simplement. Elle se diffuse très peu dans le sang, donc bébé n’est pas forcément assomé par cette dernière/ 🙂

  • Marie

    En fait des bébés ont été filmés après la naissance et on a comparé leurs réflexes; semblerait que les bébés sous péri sont un peu « gelés » et ont moins le reflexe d’aller grimper au sein par eux meme.

    Ya aussi la sécrétion dendorphines dont tu parles; le bébé ne reçoit aucune dose d’anti douleurs naturel quand maman prend la péri, et puisqu’on ne sait pas si naître est douloureux ou non, c’est ce qui perso m’a convaincu de ne pas la prendre, je ne voulais pas priver mes bébés d’anti douleur s’ils en avaient besoin.

    Je ne regrette pas dutout mon choix, mais un accouchement c’est tellement, tellement personnel je ne comprends pas comment certains ne peuvent pas respecter les choix des autres

  • Adeline

    Alors moi c’est simple j’ai eux les deux… pour mon fils super anestesié je ne sentais ni les contractions, ni mes pieds, bref ils ont du croire que je pesais une tonne 🤣 , pour ma fille elle n’a pas fonctionné, j’ai souffert le martyrs sachant qu’elle avait une mauvaise position… Bref l’enfer lié ressens encore la douleur quand j’en parle 😂😂😂! Et pour ce petit 3eme qui va bientôt sortir… ce sera sans, pas le choix… Je ne peux hélas plus l’avoir, dos beaucoup trop endommagé.. mais que ce soit avec ou sans … tant que bébé sort en bonne santé … rien que les avoirs après 9 mois de dure labeurs… C’est la plus belle des récompenses. On est toutes des warriors ! Bisous !

  • Kim

    Merci pour ton témoignage pro-péridurale, ça me fait plaisir et pourrait bien me réconcilier avec! C’est exactement ce que j’avais besoin de lire, pour m’enlever une culpabilité et petite appréhension dans ce dernier mois de grossesse. Je fais partie des complications de dernière minute(je ne veux inquiéter personne, dites vous que c’est pas la norme!), j’ai perforé la poche des eaux et 48h après n’étais dilatée qu’à 4; heureusement ma fille s’est accroché au sein direct à notre grande surprise(on nous a dit qu’elle dormirait 24h car péridurale, morphine, ventouse, et forceps…), mais pour ma part j’ai pris plus de 2 mois pour arriver à me lever seule et 6 mois pour être à peu près autonome… j’ai du refaire de la rééducation périnéale 5 ans après! c’est pourquoi je vise au max pour BB2 un accouchement naturel – d’ici un petit mois 🙂 – mais on verra le jour J, je suis contente d’avoir rencontré l’équipe et l’anesthésiste qui m’ont l’air très sympa! Bises a toutes <3

    • Ecomaman

      Le maitre mot de l’accouchement c’est « ecoute toi ». Personne n’a a te dire comment tu souhaites accoucher. Tu as bien fais de communiquer avec l’équipe car meme pour eux c’est super ils savent odans quelle direction ils doivent marcher. Un accouchement c’est du travail d’équipe avec la maman, l’équipe paramédicale et médicale. <3

  • Elise

    Merci pour cet article, c’est vrai que je vois sur certains forum beaucoup de mamans « naturelles » qui se vantent de ne pas avoir eu de péridurale et qui dans leurs paroles insinuent que celles qui l’ont pris sont faibles. Personnellement, j’avais pour but de la prendre si vraiment je souffrais trop, ça a été le cas, j’ai été déclenché et mon col est passé de 3à 9 en 2h, donc des contractions longues, douloureuses avec très peu de repos entre chacune d’elles. Et très sincèrement, j’ai accouché d’un bébé en siège en 3 poussées, ca été rapide et surtout très serein et c’est comme ça que j’avais envie d’accueillir ma fille dans un environnement harmonieux. Je ne regrette pas d’avoir pris la péri. Encore une fois merci pour ton article (et aussi pour ton blog qui est une véritable mine d’or)

  • Rolling mommy

    Coucou ! Personnellement je ne ľ a voulais pas mais bébé mal placé j’ai eu 19h de contraction et seulement 2 de dilatation… J’étais seule ma meilleure amie qui devait être avec moi m’a abandonné littéralement… J’étais seule, en pleure, vomissant….. C’était vraiment dur.. Il est clair que sans péridurale il faut un accompagnement béton !! Être épaulé et soutenu.. Ce que je n’ai pas eu. La meilleure décision celle que l’on prend

    • Ecomaman

      Merci de ton témoignage. Comme tu le dis tellement bien, la meilleure décision est celle que l’on prend et celle qui nous convient. Félicitations a toi tu as été très forte. Pour ton amie je suis désolée qu’elle ai du te laisser en plan… J’espère de tout mon coeur que l’équipe a pu du mieux qu’elle pouvait te soutenir. Je vais bientôt lancer un appel sur mes réseaux de STORYTIME de mes abonnés, cela sera anonyme n’hésite pas si tu souhaites faire un partage et donner ton expérience car je sais que d’autres mamans sont dans ce cas. bisous paillettés

  • Hélène babygirl

    C’est terrible comme quoi on est jugé avant même d’être maman…
    J’ai beaucoup de réflexions concernant mon envie d’accouchement sans péridurale…

    J’en ai déjà eu une de force et non jamais au grand jamais je ne veux revivre ça! Bon ok c’est pas si terrible et ça fait pas si mal. Il y a quand même un risque de brèche également. Bon ça n’arrive pas souvent mais ça arrive quand même…
    Il paraît qu’on se remet plus vite d’un accouchement sans péridurale.

    Pour me décourager les gens choisissent « Tu n’y arrivera jamais » « Tu vas voir ça fait très mal… Tu ne tiendra pas… »

    Enfin bref qu’on laisse un peu les mamans tranquilles faire ce quelles ont envie de faire.

    Chacune sait ce qui est bon pour elle de ce quelle a envie pour son accouchement pourquoi juger?
    Je pensais pas qu’on pouvait être mal vue parce qu’on choisit la péridurale ça me conforte dans mon idée que les gens sont odieux dès qu’il y a un enfant en question…

  • Marine

    Bonjour,
    Je trouve dommage de sous entendre que sans péridurale on ne peut être debout après et dans un état second, ou avoir plus de points de sutures…
    J’ai pas eu de péridurale et j’ai regagné la chambre en marchant 2-3h après la naissance certes à deux à l’heure mais pas dans la douleur, et je n’ai eu que 3 points. J’ai eu de l’homéopathie qui m’a aidé et le gaz hilarant (qui ne l’est pas) mais qui m’a aidé entre 2 contractions.

    Par contre je ne juge pas celle qui en veulent une, j’ai eu un travail plutôt rapide (entre la poche fissurée et la naissance : 12h) et si on m’avait annoncée 2h de plus je l’aurais demandée.
    Je me suis juste sentie très fatiguée et la première heure j’osais pas trop serrer ma fille même si elle était contre moi car j’avais les muscles endolories mais c’est vite passé et Papa était là (pareil je ne vois pas en quoi la péridurale leurs facilite l’accès….).

    Je pense qu’effectivement chacun son choix et il ne doit pas y avoir de jugement je trouve juste dommage de sous entendre que c’est des complications que de ne pas avoir la péridurale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *