Lifestyle,  Shop,  Soins

LE SAVON DE MARSEILLE … LE VRAI !!!

BONJOUR À TOUS !!!
Aujourd’hui, je vous écris ce post car je vois souvent que le savon de Marseille encrasse ou encore la question qui revient : “Est-ce que je peux utiliser ce savon?”
Il faut savoir que le savon de Marseille n’a malheureusement pas d’appellation d’origine protégée, et qu’il ne reste plus que 4 véritables artisans savonniers en France.
Ce que vous pouvez trouver dans le commerce est bourré de graisses animales, de glycérine ajouté et autres ingrédients controversés dans la plupart du temps.
Ce logo est un gage de sureté et un repère au besoin. SI vous le voyez foncez.

QUELS SAVONS SONT BONS?

Dans le fichier de la recette de lessive de savon de Marseille vous y retrouvez les principaux savons que l’on peu utiliser. Le groupe grandit à vu d’oeil, car en un mois de création nous avons largement dépassé les 500 adhérents (encore un gros merci à vous tous).
Nous ne pourrons pas toujours analyser les savons que vous trouvez en commerce, et vous répondre si il s’agit d’un véritable savon de Marseille ou non. Sachez simplement qu’un véritable savon de Marseille est constitué des ingrédients suivants :

SAVON DE MARSEILLE (VERT)

  • Huile d’olive (sodium Olivate)
  • Huile de cophra (sodium cocoate) (sert à créer de la mousse car si il n’est constitué que d’huile d’olive il ne mousse pas)
  • Sel ( sodium chloride )
  • Soude caustique (sodium hydroxide)
  • Eau (Aqua)
  • Glycerine (glyceryn) => Elle figure chez Marius Fabre dans la liste des ingrédients car il reste d’infimes traces ( – de 1%) et souhaitent rester transparent, elle est le résultat du processus chimique de fabrication. Elle est retirée du savon et revendue aux industriels.
LE SAVON DE MARSEILLE BLANC L’EST CAR IL EST CONFECTIONNÉ À BASE D’HUILE DE PALME. NE PAS LE CONFONDRE AVEC UN “VULGAIRE” SAVON DE MARSEILLE INDUSTRIEL.

COMMENT RECONNAÎTRE UN VÉRITABLE SAVON DE MARSEILLE?

Aussi, voici les critères pour choisir son savon de Marseille :
  • Il n’est fabriqué qu’à partir de 5 ingrédients : des huiles végétales (2) et de la soude (sodium hydroxide), de l’eau, du sel. La recette d’origine ne comprend que de l’huile d’olive (sodium olivate), mais ça rend le savon très peu moussant, et de fait peu pratique à utiliser. C’est pourquoi l’immense majorité des savons de Marseille contiennent d’autres huiles (coprah, palme…), et ce depuis très longtemps.
  • Il ne contient aucun additif de type parfum, colorant, conservateur… De fait, on peut avoir l’impression de se doucher à l’huile d’olive ; ce qui est perturbant, mais absolument pas grave.
  • Il est de couleur vert pâle à brun. Les savons de Marseille blancs contiennent de l’huile de palme.

FAUT-IL METTRE DE COTÉ LE SAVON DE MARSEILLE À L’HUILE DE PALME ?

Comme l’explique la savonnerie Marius Fabre sur son site, l’huile de palme est utilisée dans la fabrication de savon de Marseille depuis le XVIIIe siècle. Les savons blancs en contiennent tous, mais aussi certains savons verts comme ceux de Rampal-Latour.
  • La cosmétique ne représente que 19 % de l’utilisation de l’huile de palme (80 % pour l’alimentaire).
  • Le palmier à huile est très productif et la production d’huile de palme crée de nombreux emplois en Asie du Sud-est.
  • MAIS : cette production est actuellement débridée et sans considérations environnementales, causant effectivement une déforestation de masse, entre autres.
EN BREF, TOUT DEPEND DE VOTRE POINT DE VUE ET DE VOS CONVICTIONS.

OU TROUVER DE VÉRITABLES SAVONS DE MARSEILLE ???

MARIUS FABRE : (que vous pouvez trouver également chez Gamm vert, Mr. Bricolage, lilinappy.fr) https://www.marius-fabre.com/fr/
Il est possible d’utiliser également la marque Briochin qui fait sous traiter sa fabrication via la savonnerie FER A CHEVAL.
En somme, vert ou blanc, si il est vrai, vous pouvez foncer

BONUS : COMMENT EST-IL FABRIQUÉ?

Pour obtenir un traditionnel savon de Marseille, il faut : une fabrication faite à Marseille, une composition d’huiles uniquement végétales (sans conservateur, sans colorant, sans parfum, sans additif ni graisse animale). Enfin, il faut suivre une recette en 5 étapes, appelé le Procédé Marseillais, défini en 1688 par l’Édit de Colbert.
Le procédé « Marseillais » est un procédé traditionnel et discontinu de fabrication du savon, au cours duquel, la cuisson de la pâte est réalisée en chaudron. Il se compose d’étapes caractéristiques, et se déroule selon un cycle de 8 à 10 jours.

L’EMPATAGE

Dans le chaudron, on charge successivement les huiles sous chauffage modéré et la lessive de soude; le tout est porté à ébullition et la masse se transforme en émulsion, c’est la saponification.

LE RELARGAGE

Le savon étant insoluble dans l’eau salée, cette opération consiste en l’adjonction d’eau et de sel marin permettant d’entraîner par le fond les lessives glycérineuses et salées ; le savon va ainsi se séparer d’une partie de l’eau qu’il contient. On garde moins de 1% de glycérine, produite naturellement durant la saponification.

LA CUISSON

Cette opération caractérise la saponification et permet la complète transformation en savon des corps gras mis en œuvre.

LE LAVAGE

C’est un affinage de la pâte de savon effectué par une lessive de lavage permettant d’entraîner le glycérol, les impuretés (issues des huiles brutes), l’excès de soude et les acides gras non saponifiés.

LA LIQUIDATION

Cette opération permet d’assurer la transition de la structure cristalline du savon vers sa phase lisse par ajout d’eau.
En ébullition le jour et au repos la nuit, la pâte « travaille » ainsi de 8 à 10 jours.
A très vite !!!
Ecomaman
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *