Lifestyle

BONNE FÊTE À MA MAMAN DE COEUR

Ce post, vient du coeur, car malheureusement je n’ai pas eu de mère digne de ce nom. A vrai dire, elle a dû me renier une bonne douzaine de fois, m’as insulté, absente quand elle n’avait pas d’intérêt personnel. Bref, je n’ai pas été gâtée du coté sang.

Pourtant, coté coeur, la vie a décidé de mettre sur mon chemin un petit bout de femme, pas très grand, pas très épaisse avec de petites bouclettes à l’époque. Elle a su prendre mon petit coeur et le panser quand j’en avais besoin. Elle n’est pas parfaite, elle a fait des erreurs mais qui n’en fait pas? Je l’ai connu à 2-3 ans environs, et je me souviens encore de cette première fois: « qui c’est elle??? »

26ans plus tard, elle est toujours là, jamais bien loin. Elle est toujours aussi bienveillante, elle est la maman de mon petit frère d’amour. Bref, elle est ma famille, ma maman. Celle que j’appelle quand ça va, quand ça va pas. Celle à qui je demande des conseils.

Alors ma petite Manou, petite maman de coeur, je te souhaite une douce et belle fête des mamans.

Je t’aime

Aurore

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  • SANDRINE

    Je t’accompagne depuis ton enfance, je t’accompagnerai encore et toujours ; dans tes humeurs, tes doutes, tes cascades, ton effervescence, tes peurs et tes amours, tes combats, tes angoisses, tes malheurs et tes bonheurs, ta tristesse et tes ivresses.
    Tu es sans cesse dans mes pensées et j’ai confiance en ton être, en ton devenir. Petit être perdu, né dans une tourmente incessante, tu as su magnifier tout ce qu’il y avait de meilleur en toi pour t’épanouir et devenir une belle personne, en ce sens bienveillante, respectueuse et consciente du bonheur de la vie. Je veille sur toi, je t’aime.
    Ta Manou

  • Manou

    Mon doux petit soleil,
    Je t’accompagne depuis ton enfance, je t’accompagnerai encore et toujours ; dans tes humeurs, tes doutes, tes cascades, ton effervescence, tes peurs et tes amours, tes combats, tes angoisses, tes malheurs et tes bonheurs, ta tristesse et tes ivresses.
    Tu es sans cesse dans mes pensées et j’ai confiance en ton être, en ton devenir. Petit être perdu, né dans une tourmente incessante, tu as su magnifier tout ce qu’il y avait de meilleur en toi pour t’épanouir et devenir une belle personne, en ce sens bienveillante, respectueuse et consciente du bonheur de la vie. Je veille sur toi, je t’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *